Construit en 1896, Le vélodrome municipale de Paris, plus connu sous le nom de Cipale se languit du Tour.A l’entrée, un bas relief en bronze est consacré aux frères Pelissiers (Charles Francis et Henri) vainqueurs de la grande boucle en 1923.
L’endroit fut baptisé Jacques Anquetil à la mort du quintuple vainqueur du Tour de France. C’est la démolition de l’ancien parc des Princes, et de son vélodrome qui permit de 1968 à 1974 d’organiser l’arrivée du Tour de France à la Cipale, transféré depuis 1975 sur les Champs Elysées.
La Cipale a accueillit les épreuves sur piste des JO de 1900 et de 1924. Elle continue aujourd’hui de servir pour les entraînements et les courses organisées par le VCVP ( Vélo-club des vétérans Parisiens). La réfection compléte de la piste à été faite en 2012.

Deux équipes de rugby, le PUC rugby et le Paris Charenton (Jeu à 13) s’entraînent et organisent leurs matchs sur le nouveau terrain synthetique terminé en 2015.



Initially built as a velodrome in 1896, it became the main stadium for the 1900 Summer Olympics where the opening ceremony took place; however, the track and field events were held at the track of . Events that took place in the Velodrome included cycling, cricket, rugby union, football and gymnastics. The stadium was also used for cycling and football events at the 1924 summer Olympics.
In addition, it was the finish line of the Tour de France between 1968 and 1974 most notably seeing Eddy Merckx winning each of his five Tour victories there. Prior to this, the finish had been held at the Parc des Princes from 1904 to 1967. From 1975 to the present, the Tour de France has ended on the Champs Elysées .The stadium is still used for cycling and for football and rugby matches.


(C) 2007 - Tous droits réservés

Imprimer cette page